L’Ouzbékistan


12 JOURS / 10 NUITS 

À partir de 1595€
(base 45 personnes)

De Mars à Octobre 2019

Au départ de Paris

Longtemps oublié du monde extérieur, l'Ouzbékistan dévoile aujourd'hui ses trésors et l'accueil incomparable de ses populations. Ce circuit exclusif vous entraîne à la découverte des cités qui hantent depuis la nuit des temps les rêves des voyageurs et des conquérants. Au carrefour des Routes de la Soie, Samarcande, Boukhara, Khiva  et Shakhrissabz vous ouvrent leurs portes et découvrir Tachkent, la capitale de l’Ouzbékistan est la plus grande ville moderne et cosmopolitaine de l’Ouzbékistan.

VOTRE CIRCUIT

PROGRAMME

JOUR 1

PARIS - OURGUENTCH (VENDREDI)

Rendez-vous des participants à l’aéroport de CDG 2C à 19h00.
Formalités d’enregistrement et envol pour Ourguentch sur Vol direct Uzbekistan Airways HY252 à 21h00.
Dîner et nuit à bord.
Durée du vol : 6h10.

JOUR 2

OURGUENTCH - KHIVA (SAMEDI)

Petit-déjeuner à bord.
Arrivée à Ourguentch à 06h10, accueil et transfert à Khiva (35 km).
Khiva, aux portes du désert du Karakoum, est l’une des plus grandes villes d’Ouzbékistan. Selon la légende, elle aurait été fondée par le fils de Noé, Sem, là où il creusa le puits Keivah. Khiva a développé un système d’irrigation près de 2 000 ans avant J.-C. La ville est traversée par les canaux Ak-Yap et Sertchali.  
Installation et petit déjeuner à l’hôtel.

Début des visites : visite de l’ancienne citadelle - Kounya Ark (se traduit «la vieille forteresse») La construction de Kounya-Arc fut commencée en 1686-1688 sous Khoudayd-khan, le fils d`Anouchkhan. Vous découvrirez la medersa Ferouz, le Mausolée de Sayid Alawuddin.
Visite du Mausolée Pakhlavan Makhmoud, le protecteur sacré de Khiva , Pakhlavan Makhmoud (1247-1325) était le fourreur, il faisait les manteaux fourrés et était connu par sa force athlétique, connu loin des frontières du Khanat de Khiva. Pakhlavan Makhmoud est resté dans la mémoire comme un grand poète et le sage annoncé comme Musulman Sacré puisque il appartenait à la Dynastie Koungrad.

Déjeuner en cours de visite.

Continuation pour la Mosquée Juma, la Medersa, qui comme tous les édifices de ce lieu préservé de l'architecture musulmane d'Asie centrale, elle appartient au patrimoine mondial de l'Unesco. Le Minaret Islom Khodja, le Palais Tash Khowli qui est situé à l`est d`Itchan-Qala est un exemple de la grandeur et puissance du style khorézmien de construction des bâtiments de l`époque. Le Palais Tach-Hawli fut construit sur l`ordre d`Allakouli-khan et le Caravan Saray construit en 1832-1833 sous Allakouli-khan le Caravansérail par son architecture rappelle fortement une médersa. La différence consiste en ce que l`entrée principale de cette construction est liée avec la cour.
Dîner. Nuit à l’hôtel.

JOUR 3

KHIVA - TUPROKKALA - AYAZ KAL - KHIVA (210 km) (DIMANCHE)

Petit déjeuner.
Matinée libre.
Visite libre de la ville qui était l’une des étapes de la Route de la Soie, riche d’un patrimoine historique inestimable.

Déjeuner.

Après midi, départ pour Ayazkala qui se situe dans le sud du désert du Kyzyl koum. Sur la route vous visiterez les ruines de la forteresse Toprak Kala qui abrita la capitale du Khorezm au début de notre ère, lorsque la région était encore verdoyante.
Non sans raison, on appelle Toprak Kala comme "un musée des arts plastiques de l'Ancien Khorezme". C'est un seul monument d'architectureentièrement de Khorezme. Ses dimensions et un génie de la construction d'architecture font Toprak Kala l'un des plus uniques monuments de Khorezme
Puis, vous rejoignez la forteresse d’Ayaz Kala, probablement fondée à l'époque parthe.  
Visite de la citadelle Ayazkala. Les trois forteresses d'Ayaz Kala étaient les portes d'entrée vers Khorezm, cité antique et ouzbek qui fut le fief de la dynastie des Khwârazm-Shahs. C'est dans cette région du monde qu'est né le mathématicien Muhammad ibn Musa al-Khuwarizmi.
Retour a Khiva.  
Dîner. Nuit à l’hôtel.

JOUR 4

KHIVA - BOUKHARA (LUNDI)

Petit déjeuner.
Transfert à  l’aéroport d’Ourguentch à 07h30.
Vol pour Boukhara à 10h10.
Arrivée à Boukhara à 11h10.
Transfert  à l’hôtel. Installation.

Déjeuner au restaurant.

Après-midi, visites à l’extérieur de la ville de Boukhara.
Située sur la Route de la soie, Boukhara a plus de 2 000 ans. C'est l'exemple le plus complet d'une ville médiévale d'Asie centrale dont le tissu urbain est resté majoritairement intact, avec de nombreux monuments dont la célèbre tombe d'Ismaël Samani, chef-d'œuvre de l'architecture musulmane du Xe siècle, et de nombreuses medersa du XVIIe siècle.
Vous découvrirez la résidence d’été des émirs, Sitoraï Mokhi Khossa, "le palais de la lune et des étoiles" était la résidence d'été des derniers Emirs de Boukhra. Il est situé à 4 km au nord de Boukhara.
Il s'agit d'une construction récente, commencée à la fin du 19ème siècle par l'Emir Akhad Khan, puis étendue en 1911-1914 par son fils Alim Khan avec le soutien des Russes et sous leur influence.
Le dernier Émir a été renversé par les Soviétiques en 1920, il est mort en exil.
Le style du palais d'été est composite, associant l'architecture russe à des éléments décoratifs de l'Asie centrale. L'architecte principal était Ousto Khodja Khafiz.
Puis, vous découvrirez le monument le plus vénéré de Boukhara, le Mausolée de Bahaouddin Naqshbandi. L'ensemble architectural autour du tombeau de Bakhaouddin Nakhchbandi (1318-1389) est, depuis cinq siècles, un des lieux majeurs de pèlerinage pour les musulmans.
Trois Hadj sur le tombeau de ce saint de l'Islam soufique, sont équivalents à un pèlerinage à La Mecque.
Bakhaouddin Nakhchbandi est le fondateur de l'ordre soufi des Nakhchbandi, le plus répandu en Asie centrale.
L'ensemble comprend un grand bâtiment dans la cour duquel se trouve la tombe du saint, non visible, mais signalée par la hampe traditionnelle indiquant la tombe d'un saint de l'Islam.

Retour à la vieille ville. Visite de la médersa Tchor Minor. La médersa Tchor Minor (quatre minarets) a été construite en 1807, grâce au mécénat d'un commercant turkmène
 «Khalife Niazkoule».
Il n'en reste que quelques éléments dont le «corps de garde» de la médersa avec ses quatre tours (qui n'étaient pas des minarets) aux décors tous différents.
Dîner. Nuit à l’hôtel.

JOUR 5

BOUKHARA (MARDI)

Petit déjeuner.
Boukhara la divine ! Une des plus anciennes villes de l'Asie Centrale. Centre spirituel et commercial dont l'importance ne baisse pas au cours des siècles. Visite de la partie centrale de la ville - Chakhristan: L'ensemble Poi-Kalo, offre mosquées et médersas retraçant toute l'évolution architecturale, des Seldjoukides aux Cheïbanides, dans le décor, ponctué de coupoles, des anciens marchés de la soie. Vous découvrirez, la citadelle Ark qui dans sa configuration globale actuelle, date du XVIe siècle, et la mosquée Bolo Khauz, qui est l’une des plus belles de Boukhara. Ses piliers sont ornés de stalactites peintes qui lui donnent une allure unique en son genre. Au pied de l’escalier de marbre trône un bassin, celui-là même qui donna son nom à la mosquée. La mosquée Bolo-Khaouz est un lieu très agréable pour se reposer et se détendre dans la fraîcheur.. Promenade à travers le parc des Samanides ou se trouvent le mausolée d'Ismail Samani et le mazar Chashma Ayub.

Déjeuner au restaurant.

Visite de la médersa d’Abdulaziz khan proposant un renouvellement à la décoration de l’iconographie islamique : vases, fleurs, oiseau fabuleux, paysage de parc et continuation pour la visite de médersa d'Oulougbeg construite par Oulougbeg en 1417, est antérieure à celle de Samarcande (1420), ses dimensions sont plus petites et la décoration moins riche. Promenade à travers les coupoles marchandes qui appartiennent à l’architecture civile du XVIème siècle. La Toki-zargaron domaine des bijoutiers, la Toki-tilpakfuruchon où l’on pouvait se procurer n’importe quel chapeau, la Toki-sarrafon réservée aux changeurs.
Visite de la mosquée Magokki Attari est une construction du Xème-XIIème siècle. La mosquée à quatre colonnes construite en 937 et a été brûlée pendant le grand incendie avec les maisons de l’émir. La mosquée a été reconstruite au XIIème siècle. Puis nous finirons notre découverte avec l'ensemble Lyabi Khauz. Le mot «khauz» signifie la piscine en ouzbek. Labi Khauz est une grande place dont le noyau est une des plus anciennes piscines de la ville. Le bassin de la piscine rectangulaire (46х36 m) s’étend de l'est vers l'ouest sous l'ombre des platanes séculaires. Ses bords sont régularisés en manière des marches dégressives faits des blocs massifs des roches calcaires jaunâtres. La piscine est entourée par trois grands bâtiments du  Moyen Age: la médersa Koukeldash (1568/69) - sur le nord, Khanaka à l'ouest et la médersa Nadir - Divan Begui - à l'est (1622/23).
Dîner. Nuit à l’hôtel.

JOUR 6

BOUKHARA - NURATA - AYDAR KUL (240 km) (MERCREDI)

Petit déjeuner.
Départ pour le lac Aydarku signifiant lac salé, créé accidentellement à la suite du déversement d’un réservoir kazakh dans les années 70... Depuis, son niveau ne cesse de monter et son volume dépasserait même celui de la mer d’Aral! Cette apparition surréaliste en plein désert permet une baignade rafraîchissante et l’observation de nombreux oiseaux colorés venus profiter des eaux poissonneuses du lac. En route, arrêt à Gijdouvan, à 40 km de Boukhara, où vous visiterez un atelier familial de poterie existant depuis six générations.
Puis arrêt aux ruines du caravansérail de Rabati Malik datant du XIème siècle et de la sardoba (réservoir d’eau) qui était un escale important de la Grande Route de la Soie.
Ensuite vous découvrirez les pétroglyphes datant de 4000 ans avant J.-C.
À Nourata, visite de la mosquée et du bassin aux poissons sacrés.

Déjeuner dans un chaikhana (salon de thé).

Dans l’après midi, départ vers le campement de yourtes à côté du lac Aydarkul pour une nuit au milieu de la steppe désertique. Installation. Vous rejoindrez les rives du lac Aidarkul à 8 km, une réserve d’eau ou vous aurez peut être la chance d’observer un grand nombre d’oiseaux. Promenade et baignade possible. Retour au campement.  
Chaque yourte est prévue pour accueillir 6 - 8 personnes. Le camp de yourtes dispose des salles de douche et des toilettes. Matelas par terre, draps, taie d’oreiller sont fournis. Il n’y a pas de «yourtes individuelles». Lampe de poche, serviette de toilette et savon a prévoir, ainsi qu’un petit sac pour les affaires de la nuit, les valises restant dans le car.    
Dîner et soirée autour du feu avec un troubadour Kazakh.
Nuit sous la yourte.

JOUR 7

AYDAR KUL - SAMARCANDE (250 km) (JEUDI)

Petit déjeuner.
Matinée libre à la réserve de nature de Nurata. Elle est célèbre pour son beau paysage montagneux avec des forêts alpines aux noisettes, bouleaux et aubépines fourrées. Elle est également un abri riche pour les animaux sauvage comme brebis sauvage, ours, renards, loups, etc. Puis petite balade à dos de chameau.

Déjeuner au campement de yourte.

Puis route  pour Samarcande avec quelques arrêts possibles pour prendre des photos.  Vous découvrirez le désert du Kyzyl Kum signifiant sable rouge est une vaste étendue de petites dunes sablonneuses et recouvertes de petits buissons où vit une faune diverse et abondante, chèvres, chacals, loups, varans, insectes multiples. En mars ou avril, le désert se recouvre de pavots et de tulipes, en faisant l’époque idéale pour s’y rendre. Brisant la monotonie du sable et des buissons de plantes asséchées, les fleurs ne font cependant leur apparition que pour quelques jours....
Arrivée et Installation à votre hôtel.
Dîner. Nuit à l’hôtel.

JOUR 8

SAMARCANDE (VENDREDI)

Petit déjeuner.
La journée sera consacrée à la visite de la capitale de Tamerlan. Le Mausolée Gour Émir du XVe s. abritant les tombeaux de Tamerlan et de ses descendants, Le Reghistan, centre officiel de l’empire des Timourides, est le complexe le plus grandiose d’Asie centrale. C’était au 15ème siècle un centre commercial, artisanal, culturel et religieux, carrefour de la capitale de Tamerlan. La place proprement dite servait aux défilés militaires et aux exécutions publiques. La médersa d’Ouloug Beg, dont la taille énorme est équilibrée par l’élégance de ses formes et la beauté de ses mosaïques, Cher-Dor, dont chaque centimètre carré est recouvert de motifs décoratifs richement colorés, et Tilla-Kari, dont la façade présente deux rangées de balcons avec des fenêtres aux panneaux ajourés.

Déjeuner en cours de visite.

Visite de la mosquée Bibi-Khanym, dédiée à la femme de Tamerlan et le bazar Siab, l'un des endroits les plus animés de la ville. Visite de l’impressionnante nécropole de Shakhi Zinda (XI-XIXe). La nécropole Chakhi-Zinda est le plus imposant et pittoresque chef-d’œuvre parmi les monuments d’architecture de Samarkand médiéval, la rue-cimetière, comme l’appelle la population locale, se trouve non loin de la mosquée Bibi-Khanoum sur la pente d’Afrassyab. L’ancien ensemble comprend 11 mausolées sous les coupoles fortement miroitant du bleu. On considérait auparavant que le premier mausolée aurait été construit au XIVe siècle, mais les résultats des fouilles démontrèrent que les premières constructions de Chakhi-Zinda se rapportaient aux XI-XIIe siècles.
Dîner. Nuit à l’hôtel.

JOUR 9

SAMARCANDE - CHAKHRISABZ - VILLAGE TERSAK - SAMARCANDE (90+110 km) (SAMEDI)

Le petit déjeuner à l'hôtel.
Départ pour visiter Chakhrisabz (la ville verte), qui est considéré comme la ville natale de Timour (Tamerlan en Europe). Célèbre pour avoir vu naître en avril 1346 ap J.C. Timour/Timur, fils du chef du clan des Barlas d’origine mongole. En souvenir de la ville où il grandit, Timur couvrit sa ville natale de bâtiments prestigieux, la transformant en une «2ème capitale».
La route passe par  le col de montagne Takhtakaratcha au 1700 m d’altitude, avec arrêt pour faire des photos sur des monts Zérafchane.
À l’arrivée, visite des ruines du Palais Blanc - Ak Saray (XIVe s.) Ak signifie «blanc» mais s'entendait comme «noble», car le blanc n'était aucunement la couleur du palais de Tamerlan dont les murs étaient couverts de majolique azur et bleu foncé.
Continuation vrers la ville ou derrière les murs du mausolée se trouve la mosquée de Khazrati Imam (Saint Imam) datée du XIXe s. qui accomplie l'ensemble architectural qui porte le nom Dorus Saodat (La Demeure du Pouvoir). La mosquée Khazrati Imam (XVIIIème siècle) a pris le nom d'un saint imam du VIIIème siècle dont Tamerlan aurait ramené le corps depuis Bagdad. Dans la cour, les platanes sont centenaires et un petit minaret se dresse à côté de la mosquée.
Finalement on visitera l'ensemble Dorut Tyllawat (La Demeure de la Réflexion), qui se compose de deux mausolées : le mausolée de Cheikh Chamseddin Kulal (XIVe s. et le mausolée Gumbazi Saidon (XVe s.) et de la mosquée Kouk Goumbaz (XVe s.). Elle fut construite par le petit-fils de Tamerlan, Ouloug Beg, comme mosquée juma de Chakhrisabz et pièce maîtresse de la médersa Dorout Tilovat, “Foyer de Respect et de Considération”.

Déjeuner chez l’habitant à Chakhrisabz.

Dans l'après-midi, retour à Samarcande. Sur la route arrêt à un petit village appelé Tersak dans les montagnes près de Samarcande. Peu habituée à croiser des touristes, la population locale vous réservera un accueil chaleureux et sera ravie de vous faire découvrir ses us et coutumes.
Vous serez invités à partager le thé vert autour d’une table basse appelée khantakhta avec les habitants du village qui se feront une joie de discuter avec vous!  
Retour à Samarcande.
Dîner. Nuit à l’hôtel.

JOUR 10

SAMARCANDE - TACHKENT (310 km) (DIMANCHE)

Petit déjeuner.
Suites des visites de  Samarcande : l'Observatoire d'Ulugbeg, premier observatoire en Orient, construit par Ouloug Beg (petit fils de Tamerlan), unique au monde au XVème siècle. Un énorme sextant permettait l’observation du soleil et de la lune.
Vue panoramique sur le site archéologique Afrosiab et visite de son musée. Agée d’au moins 2750 ans, Afrosiab est l’ancien nom de Samarcande. Elle fut détruite lors de l’invasion de la Mongolie, menée par Gengis Khan au XIIIème siècle de notre ère.
Les ruines de la ville antique d’Afrosiab, fondée au début du VIIème siècle avant JC, est conservée comme réserve archéologique, en étant inscrite inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO.
 Les recherches menées par les archéologues ont soulignés l’importance culturelle de la ville avec la découverte d’une ancienne citadelle, d’un palais abritant de nombreuses peintures murales, et de nombreux quartiers artisanaux & résidentiels.
Visite de la fabrique de papier de soie.

Déjeuner.

Transfert à la gare.  Départ en train à 17h00 pour Tachkent. Arrivée à 19h09.
Transfert à l'hôtel. Installation.
Dîner. Nuit à l'hôtel.

JOUR 11

TACHKENT (LUNDI)

Petit déjeuner.
Difficile de croire qu’une contrée si exotique pour un occidental puisse avoir une ville si grande et si moderne. L’ignorance occidentale est presque proportionnelle à la taille de Tachkent, plus grande ville de l’Asie Centrale, avec ses plus de 2 millions d’habitants, 4 millions si on compte l’agglomération. Nous parlons ici de la quatrième plus grande ville de l’ex-URSS et de la CEI, juste derrière Moscou, Saint-Pétersbourg et Kiev, une ville qui a plus de 2000 ans d’histoire. Tachkent est la capitale de l’Ouzbékistan depuis 1930. «Tach» veut dire «pierre», «Kent», «ville», tout simplement. Elle fut, du temps de l’URSS, une des villes préférées des soviétiques.
Visites de la dynamique capitale ouzbek : monument du Courage, monument érigé au victimes du tremblement de terre de 1966, qui a laissé une impression profonde dans l'histoire de Tachkent. Aujourd'hui, le monument «Courage» est le symbole du bien-être et du calme dans les maisons.
La place de l'Indépendance, le centre de pouvoir en Ouzbékistan est aujourd’hui situé dans un grand parc rafraichissant avec de nombreux jeux d’eau, avec la Place de l’Indépendance comme élément central.

Déjeuner en cours de visite.

La place du théâtre d'opéra et de ballet Navoi, témoignage de l'architecture soviétique où sont donnés les opéras classiques les moins chers du monde mérite le détour.

L’avenue piétonne Sayilgoh, a l’opposé du quartier autour de la Place de Tamerlan, un quartier rénové, propre et contrôlé, il y avait le quartier «Broadway». Ce quartier était l’ancien point de rencontre des personnes aux mœurs faciles. Son nom officieux est bien sûr tiré du célèbre quartier New-Yorkais, où les gens viennent se divertir. Il y avait des restaurants, des salles de jeux, et autres strip-teaseuses… En 2007, le président ouzbèk, Islam Karimov fait raser le quartier, en vue du grand événement qui allait faire de Tachkent la «Capitale de l’Islam» pour une année.
Dîner d’adieu (boisson incluse) au restaurant à l’hôtel.

JOUR 12

TACHKENT - PARIS (MARDI)

Petit-déjeuner.
Temps libre pour une découverte personnelle de la ville ou pour faire vos achats au Bazar de Chorsu.

Déjeuner.

Puis transfert à l’aéroport et envol pour Paris à 14h55 sur Uzbekistan Airways HY251.
Arrivée à l'aéroport de Roissy à 19h30.
Durée du vol : 7h35.

Cela comprend :

  • Les vols internationaux directs PARIS CDG / OURGUENTCH et TACHKENT / PARIS CDG sur la compagnie UZBEKISTAN  AIRWAYS
  • Le vol intérieur OURGUENTCH / BOUKHARA sur la compagnie UZBEKISTAN  AIRWAYS
  • Logement en base chambre double (sauf yourte avec logement commun) dans les hôtels ci-dessus avec le petit déjeuner
  • La pension  complète du déjeuner du jour 2 au déjeuner du jour 12
  • Transferts aéroport/hôtel A/R et déplacements en véhicule climatisé pendant le circuit
  • Le billet du train Samarcande - Tachkent en  classe économique
  • Guide-accompagnateur francophone
  • Droits d’entrée dans les sites mentionnés dans le programme
  • Les assurances assistance, rapatriement et bagage
  • L’assurance annulation avec maladie antérieure
  • Les pochettes de voyage (1/personne)
  • L’adhésion à CLIN D’ŒIL
  • La garantie ASP

Cela ne comprend pas :

  • Les suppléments base 35/39, 30/34, 25/29, 20/24
  • Droits d’utilisation de l’appareil photo et caméra aux excursions (environ 10 €/personnes pour toutes les villes), visites non mentionnées au programme
  • Pourboires au guide et chauffeurs
  • Le visa + 115 €/personne (Pouvant être effectué par Clin d’œil)
  • Le supplément chambre seule (Pas de chambre seule dans les Yourtes)

À NOTER

FORMALITÉS D’ENTRÉE :
L’accès au territoire ouzbek est subordonné à la possession d’un visa. Pour l’obtenir, s’adresser à l’Ambassade de l’Ouzbékistan à Paris. Bien vérifier la période de validité du visa et ne pas dépasser celle-ci, sous peine de se voir infliger une amende pour régularisation du séjour.
Les personnes envisageant d’effectuer un voyage en Ouzbékistan comprenant un passage dans un pays voisin puis un retour en Ouzbékistan sont invitées à vérifier leur visa ouzbek avant leur départ. Elles doivent particulièrement veiller à bien disposer du nombre d’entrées nécessaire. Le visa doit comporter une entrée pour chaque passage de frontière en direction de l’Ouzbékistan. Des touristes sont régulièrement refoulés aux frontières avec les pays voisins lorsqu’ils veulent revenir en Ouzbékistan après avoir épuisé l’unique entrée de leur visa touriste ouzbek initial.
Les dates et le nombre de jours du visa doivent également être vérifiés et respectés sous peine de forte amende. Certains types de visa ne peuvent être prolongés sur place. Dans tous les cas, les démarches de prolongation doivent être entamées avant la date de péremption.
SANTÉ :
Il est préférable de ne pas consommer l’eau du robinet, ni l’eau provenant des pompes de particuliers : préférer la consommation d’eau en bouteilles capsulées. A défaut, il est recommandé de la filtrer ou de la faire bouillir avant de la boire. D’une manière générale, évitez la consommation d’aliments (poisson, viande) insuffisamment cuits.
Veillez à un lavage régulier et soigneux des mains avant chaque repas.
Il est recommandé de consulter un médecin en cas de diarrhées afin de prévenir tout risque de déshydratation.
VISA :
Si vous êtes ressortissant français, vous avez besoin d'un visa d'entrée pour l'Ouzbékistan.
Pour les citoyens des pays suivants la procédure de délivrance de visa touristique est simplifiée: France, Suisse, Espagne, Italie, Allemagne, Grande-Bretagne, Belgique, Lettonie, Autriche, Malaisie et Japon.
Les citoyens d'autres pays doivent être munis d'un numéro de télex (référence de visa), délivré par le Département consulaire du Ministère des Affaires Etrangères d'Ouzbékistan à la base d'une invitation de la société ouzbèke qui s'occupe de la personne invitée.
PASSEPORT :
Un passeport dont la validité doit être d'au moins 6 mois après la fin du séjour envisagé et comportant deux pages entièrement libres (pages face à face) de toute inscription pour le visa Ouzbékistan
FORMULAIRE :
Un formulaire à remplir  par vos soins
Toute personne demandant un visa pour l'Ouzbékistan doit effectuer un pré enregistrement via Internet sur le site officiel des ministères ouzbèkes. Cette démarche est prise en charge par CLIN D’OEIL, incluse dans nos frais et vous n'avez donc pas à effectuer cette procédure si vous utilisez nos services.
PHOTO D’IDENTITÉ :
Une photo d'identité couleur accroché au formulaire  avec un trombone - format 4,5 x 3,5cm (pas de photocopie ni de photo scannée).
Simple entrée : Le visa est valable à compter de la date d'entrée renseignée sur le formulaire pour une durée de 7, 15 ou 30 jours, l'arrivée et la sortie doivent s'effectuer durant cette période. La durée du séjour autorisée est de 7, 15 ou 30 jours.

Note : Le déroulement du programme est donné à titre indicatif.
Les étapes peuvent être modifiées pour des raisons d’organisation, de changement imprévu d’horaires d’avion etc.

Haut de page
Tags : , , , ,